Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bientôt un clip vidéo pour les "Freaks 77"

Publié le par Rudy L'Agité

Freaks 77- l'ordre mon cul, la liberté m'habite !

 

Les Freaks 77 sortent d'ici quelque jours leur premier clip vidéo portant sur le morceau "Plus jamais faim"

Voici en exclusivité une image tirée du clip en question

 

Freaks 77- plus jamais faim picture clip

 

Freaks 77 : Biographie

 

FREAK est un mot anglais qui signifie "monstre". Il y a eu les "Freak show", ou l'on exposait des êtres humains comportant des aspects physiques sortant de l'ordinaire tels que, une taille très grande ou très faible, une pilosité abondante ou n'importe quels autres traits qui portent a choquer le spectateur, le plus connu restant encore Joseph C. Merrick plus connu sous le nom infâme d’Éléphant Man.. Le mot prend une connotation politique et culturelle dans les années 60 aux états-unis, de nombreux ados et jeunes-adultes déçus par l’austérité morale et politique de l’après-guerre, se définissant eux-même comme "Freaks". Ils résistaient au binarismes de la droite contre la gauche, de la culture savante contre la culture populaire etc, préférant au lieu de s'aligner sur une esthétique, ne pas se définir par une mode ou un courant politique et célébrant la libre expression.
Le 77 est une référence a l'année 1977, marquée par l’avènement du mouvement punk qui explose au Royaume-Uni avec la sortie d'albums comme Never Mind The Bollocks des SEX PISTOLS ou The Clash du groupe éponyme qui resteront deux grands représentant de cette vague.

Formé par une bande potes en avril 2010, c'est sur la scène punk que FREAKS 77 viens installer sa malsaine parade, avec la ferme intention d'y rester et de devenir la nouvelle machine a baffes.
Le genre est victime des trop nombreux clones Californiens au manques flagrant d'originalité quand il n'est pas réduit dans un but politiquo-sectaire, il devient insipide perdant ainsi sa raison d’être...

De ce constat est né le monstre hideux, FREAKS 77!

Composé de quatre agités du bocal, Mulet a la guitare assassine, Ourson a la batterie endiablée, Poussin a la basse explosive et Frelon au chant criard, influencé par le cinéma et tout ce qui a attrait au bizarre, le groupe remonte aux sources du punk avec des sonorités authentique des années 70, apolitique, désabusé et festif.
Au début, ils se font le cuir sur des standards (Sex pistols, Ramones et autre Iggy Pop) puis se lance dans la compositions de titres au vitriole qui déclenchent une folie de plus en plus furieuse a l'auditoire.
Leurs premières expériences scénique ont lieu les 18 et 19 juin 2010 a l'occasion de la fête de la musique. Bien que débutants et encore tâtonnant, ils prennent vite gout a l'excitation de la scène et, au fur et a mesure l'osmose se crée...
Quatre mois et trois compositions plus tard, FREAKS 77 fait l'ouverture d'un groupe incontournable du mouvement punk originel, SHAM 69. Après une prestation modeste mais remarquée et encouragé par leurs ainés, le train 77 est lançai!!

Depuis ils ne cessent de composer et de tourner entre le nord de la France et surtout la Belgique ou ils ont trouver un noyau toujours fidèle et prêts à les soutenir dans une ambiance de fête, comme a l'age d'or, en 1977. L'énergie le combo transpire en concerts n'as d'égal que celle dépensé par leur public en pogos et slams enragés.
FREAKS 77 amuse et s'amuse aussi bien sur un pamphlet "FURIEUX" envers la société (avec un Frelon n'hésitant pas a se jeter dans la mêlée) que sur les derniers mots d'un sans-abris hurlant a la mort sur "MACADAMNED". Leur hommage à Massacre a la tronçonneuse enfonce le clou, affirmant qu'ils n'auront "PLUS JAMAIS FAIM". Alternant ainsi compositions personnel et clin d’œil, l'apothéose de leurs "Freaks show" est sans conteste l'hymne délirant "TOUT EST BON DANS L'KEUPON!" qui achève pour de bon les survivants.
Exemple a Sivry le 12 mars 2011 ou, filmait pour un reportage de la chaine Direct8, dans un désordre des grands soirs, musiciens et public se sont lancés dans une ultime danse désespérée, s'époumonant tour a tour a reprendre en chœurs jusqu’à l'épuisement. (acte de bravoure saluer par une douche de bière!)

Pour fêter leur première année d’existence mais aussi de concerts, les quatre bêtes de foires ont enregistrer et se préparent a sortir le premier album qui sobrement s'intitule:
"L'ORDRE MON CUL, LA LIBERTÉ M'HABITE!!"

Coup dur fin juillet 2011, a quelques mois d'un gros festival parisien nommer "La nuit du Punk" (festival lui même annulé quelque semaines après) ou il joue mais aussi a quelques semaines de l'édition de son album, le groupe doit se séparer de son batteur d'origine pour des raisons de mauvaise entente et de mauvaise foi. C'est Vincent du groupe VORTEX qui les accompagne un temps, puis contre toutes attente, Ourson, retrouve sa place derrière les futs à temps pour la sortie de l'album (mais sans albums.. Concept Freaks ;) ) et pour assurer un set mémorable au Café du Parc le 24 Septembre!
Le cirque perverti continue sa malsaine parade...

 

Freaks 77, Le Myspace : link

Freaks 77, La page Facebook : link


Voir également : L'Interview du groupe FREAKS 77, qui sort ce 24 septembre leur tout premier album "l'ordre mon cul, la liberté m'habite"

 


Commenter cet article


'; var _gaq = _gaq || []; _gaq.push(['_setAccount', '']); _gaq.push(['_trackPageview']); _gaq.push(['_trackPageLoadTime']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? '//ssl' : '//www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();